jardin,

par-chemins

comme tracer un parcours de promenade, trotter un trajet...

comme regarder autrement ce qui nous entoure, par les yeux mais aussi par le corps, les cinq sens ;

comme odorat : souvent les odeurs s’offrent à nous ; certaines fois, il faut aller les chercher, donc s’approcher du sol, grimper, peut-être chiffonner en se roulant dans l’herbe... ;

comme toucher : une approche légère et respectueuse de l’autre, et faire naître une série de sensations ; toucher pour se faire conduire ; toucher pour se porter, se transporter ;

comme tenter ensemble des explorations corporelles simples ; marcher autrement pour voir, sentir, entendre, goûter la promenade d’une façon chorégraphique, donc par votre corps ;

comme être surpris par des moments fugaces de danses, de musiques, de textes que nous allons tisser pour vous, fidèles à notre travail qui envisage le corps comme un lieu d’expériences multiples.

jardin,

par-chemins

Production : AXOTOLT Cie
Chorégraphie : Thierry Lafont
Musique : Virginie Basset
Interprétation : Laurence Pagés, Virginie Basset, Christian Lamy, Thierry Lafont

Textes : Christian Lamy

 

Pour parc, jardin public, square ou autre extérieur
Co-production :
Fondation Royaumont, Ville d’Eragny

Commande Galerie Empreintes

adaptable pour tous les publics

durée entre 1h30 et 2h00

version à 4 ou 2 interprètes.

jardin,

par-chemins

Tout jardin (ou parc) propose plus ou moins, la manière dont il sera appréhendé :

le réseau des circulations canalisent les cheminements, la position des points d’attraction, et de point de vue tend à scander la promenade d’autant de pauses.
L’espace appelle ainsi un certain parcours dans le temps qui repose sur les déplacements du corps mais aussi sur la mobilité du regard.
Dans la marche, le sens c’est la marche.

Prenant le corps entier, elle avale la pensée, se remplit de son propre mouvement, s’empreigne de ce qui l’entoure, qui avance avec elle.
Pendant quatre jours, les artistes font un travail de découverte du jardin où ils sont invités. Ils inscrivent un parcours, le tracent, s’arrangent avec, se l’approprient, pour n’être plus que dans ce geste de parcourir.

AXOTOLT Cie

crédits photographiques : Liliane Chaucot / Pour Lifting Jean Louis Fernandez