Labo(s)

 

 

L’espace de formation ou ce que l’on nomme «l’atelier» à juste titre, est un espace d’expérimentation et non de représentation, ou de représentativité. C’est un espace vibratoire, fragilisant, et déstabilisant, il nous découvre tous: stagiaires et artistes, nous fait apparaître autrement, dans des modes de langages différents, car travaillant en association. Espace du franchissement du soi et de l’autre, tout se dépasse et déborde, les corps se donnent à lire,  à saisir en couches multiples. Il s’agit d’un espace d’approche ou d’expérimentation de l’approche, du saisissement de l’autre et de soi au travers de l’autre.
 

Labo(s)

 

 

 

La pratique artistique permet de se mettre en déplacement, juste un peu à côté pour voir différemment ce qui nous entoure. C’est faire une autre lecture, s’offrir d’autres points de vue, ce qui entraine nécessairement une découverte des autres. Changer de territoire ou élargir son territoire? Ne serait-ce pas juste le re-parcourir, le déchiffrer autrement, le creuser. Artistes du processus, oui très clairement ce qui sous-tend la question de la démarche, des valeurs et de l’éthique pour notre pratique artistique, et le partage de ces questions. Partage par le parler, par le faire ensemble, le tenter autrement, se risquer à. Mais surtout artistes en curiosité, qui cherchent, qui se reformulent au quotidien, et l’intervention, la pédagogie sont des médiums essentiels pour nous pour éviter la certitude d’être Artiste avec un grand A, celui qui est là en posture immobile hiératique. Nous sommes plus dans le mouvement, le trajet, le jamais arrivé, toujours prêts à se faire basculer, bouleverser.

Labo(s)

des Labo(s) qui questionnent le corps, dans diverses situations et en partage avec toutes sortes de personnes.

Les Labo(s) sont des espaces de partage des savoirs, un espace pour se mettre chacun en réflexion, pour requestionner ses pratiques personnelles ou professionnelles.

Les Labo(s) prennent place dans ce courant de l'éducation populaire, depuis de nombreuses années la compagnie travaille avec le réseau des CREFAD autour de cette place du corps dans le champ de l'éducation populaire.

AXOTOLT Cie

crédits photographiques : Liliane Chaucot / Pour Lifting Jean Louis Fernandez