crédits photographiques : Liliane Chaucot / Pour Lifting Jean Louis Fernandez

Une danse comme une promenade pour éveiller les yeux et les oreilles. Deux danseurs comme un paysage qui s’anime et se transforme. Un paysage physique qui dit ce qui est là sous nos yeux, un paysage imaginaire qui raconte ce que l’on croit voir. Deux voix qui dessine un sentier, pour offrir des bosses et des creux…

Le paysage est en mouvement parce qu’il est changement.

Il nous parle du temps qui passe. Il parle de  nous face au monde. Se Promener : partir d’un endroit pour arriver ailleurs. Voyager au travers. Marcher ou danser pas à pas mais jamais droit. Grimper, glisser, s’arrêter, respirer, disparaître, être près ou très loin, minuscule ou immense…

Un paysage est unique, c’est celui qui le regarde qui lui donne son identité.